L’education joue un role cle pour mettre fin aux grossesses chez les adolescentes en Afrique Orientale et Australe

L’education joue un role cle pour mettre fin aux grossesses chez les adolescentes en Afrique Orientale et Australe

  novembre 6, 2014 2:06
  Share

Chaque fille a le droit de compléter une éducation de qualité. Cependant, la réalité est que beaucoup n’arrivent pas jusqu’à la fin de leur études. La grossesse des adolescentes est une cause importante de l’augmentation de l’abandon scolaire, avec la persistance de taux élevés dans toute l’Afrique Orientale et Australe, dépassant deux fois la moyenne mondiale.

Une consultation a eu lieu à Johannesburg, en Afrique du Sud les 4 et 5 Novembre 2014, afin d’examiner le rôle clé que joue l’éducation dans l’élimination du nombre élevé de grossesses non-désirées chez les adolescentes. L’événement a réuni des représentants des ministères de l’Éducation, des ministères de la Santé, de l’ONU et des partenaires bilatéraux, des organisations de la société civile et des partenaires de recherche de toute l’Afrique Orientale et Australe.

En plus des risques accrus pour la santé, les jeunes filles qui deviennent enceintes doivent faire des choix difficiles qui entraînent des conséquences tout au long de leur vie. Cela peut entrainer l’expulsion de leur maison et l’école; l’humiliation et la stigmatisation par la famille, les membres de la communauté et les pairs; l’augmentation de la vulnérabilité à la violence et aux abus, ou une plus grande pauvreté et des difficultés économiques.

Afin de lutter contre les grossesses précoces et non désirées, le renforcement du secteur de l’éducation – à tous les niveaux – est crucial. Non seulement l’éducation aide dans la prévention des grossesses précoces et non-désirées, mais aussi elle assure que toutes les femmes et les filles bénéficient d’un accès à l’éducation complète qu’elles méritent.

Organisée conjointement par l’UNESCO, le FNUAP, la Fondation Ford et le Conseil de la Population (Kenya),  la Consultation a eu, comme un des principaux résultats, l’élaboration d’un rapport régional sur la réponse du secteur de l’éducation pour l’élimination précoce des grossesses non désirées à travers l’Afrique orientale et australe.


 
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *