L’Education à la Sexualité pour les Jeunes – Clé de la prevention de la propagation du VIH en Zambie
22 août, 2014 | Blog, Notre Voix
  Share

L’éducation sexuelle et la fourniture de services pour les adolescents et les jeunes sont au cœur de notre programme national lancé récemment et mis en œuvre par le gouvernement de la Zambie et soutenu par l’UNESCO.

Le programme, lancé en Avril 2014, atteindra 1 750 000 élèves, âgés de 10 à 24 ans, avec un nouveau programme d’éducation sexuelle et quelque 45.000 enseignants seront formés au cours des quatre prochaines années. De nouveaux matériels d’enseignement et d’apprentissage seront développés et les écoles seront également informées sur les politiques et les codes de conduite afin de réduire les niveaux élevés actuels de violence fondée sur le genre et la stigmatisation ainsi que la discrimination liées au VIH.

«Les filles en particulier font face au risque du VIH en Zambie, car elles peuvent ne pas être en mesure de négocier des rapports protégés ou ne savent pas assez sur la façon de prévenir la transmission de l’infection. Nous savons par expérience que si tous les élèves, hommes et femmes, ont le droit à l’éducation, nous pouvons prévenir et  réduire le nombre des nouvelles infections, » a déclaré Chris Castle, coordonnateur de l’UNESCO pour le VIH et le SIDA.

Des plans pour donner aux jeunes un accès plus facile au dépistage du VIH et d’autres services médicaux nécessaires seront également mis en œuvre. L’objectif général est que les adolescents et les jeunes en Zambie jouissent d’une meilleure santé sexuelle et reproductive, en mettant l’accent sur la prévention des nouvelles infections au VIH et les grossesses non-désirées.

Les jeunes de la région de l’Afrique Orientale et Australe sont très vulnérables aux grossesses non-désirées, au VIH, aux abus sexuels, au mariage précoce et aux infections sexuellement transmissibles. En Zambie, 28% des filles de moins de 19 ans ont déjà eu au moins un enfant et le taux de prévalence du VIH est de 8,7% chez les filles, de 15 à 24 ans et 4,3% chez les garçons du même âge.

Harriet Tembo, 15 ans, étudiante à l’école Kablonga à Lusaka, en Zambie, a déclaré qu’elle pense que le nouveau programme d’éducation sexuelle est important pour les jeunes: «Je pense que la connaissance que je vais recevoir me permettra de rester plus longtemps à l’école et me permettra aussi de me concentrer sur mon avenir et d’atteindre mes rêves. »

Cliquez ici pour l’article complet sur unesco.org

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RELATED POST

Comprehensive sexuality education and the global vision for the education agenda

Désolé, cet article est seulement disponible en ...

Lire la suite...

UNESCO 2017 ICASA Side Event: Revised Technical Guidelines on Sexuality Education

Désolé, cet article est seulement disponible en ...

Lire la suite...
OTHER CATEGORIES
FACEBOOK

#TBT Swedish Minister Mr. Gustav Fridolin (Center) with Swedish Ambassador to Zambia (second from right) and his team, and UNESCO staff during his tour to Zambia in January 2018. #CSE #YouthSRHR UNESCO UNESCO YouthUnesco Regional Office for Southern Africa ... See MoreSee Less

Wonderful to have young reporters asking their questions to our high level panelists today at @UNESCO #UNESCO dialogue hosted by South Africa's Dept of Basic #Education on scaling up #comprehensivesexualityeducation #CSE #CSENOW #YouthSRHNow Children's Radio Foundation #SaveTheChildren

[Photos by Czerina Patel]

Unesco Regional Office for Southern Africa
... See MoreSee Less

TWITTER

Twitter has returned errors:

  • “Rate limit exceeded [error code: 88]”

More information on errors that have codes here.