Extraits du pre-colloque de la jeunesse

Extraits du pre-colloque de la jeunesse

  décembre 8, 2014 2:24
  Share

Au cours des trois derniers jours, 173 jeunes provenant de 28 pays à travers l’Afrique se sont réunis lors du pré -colloque de la jeunesse à Lusaka, en Zambie, pour examiner les obstacles à l’information et aux services chez les adolescents et les jeunes.

Le ministère zambien de la Jeunesse et des Sports a accueilli le pré-Colloque de la jeunesse en collaboration avec le NYPD, l’UNESCO, le PPAZ et le FNUAP. Cet événement a servi de prélude au colloque principal qui a commencé le lendemain, 8 Décembre 2014.

Le pré-colloque a réuni des jeunes de plusieurs régions d’Afrique, y compris les leaders de jeunesse des organisations de service aux jeunes, des pairs éducateurs des adolescents, les jeunes atteints du VIH / SIDA et les jeunes travailleurs des ministères en charge des affaires de la jeunesse. La priorité a été portée sur les jeunes âgés de 18-24 ans, avec un accent sur les filles et d’autres groupes de jeunes défavorisés.

Le but de cet événement était de fournir une plate-forme pour les adolescents et les jeunes pour qu’il soit discuté des questions qui touchent les jeunes dans leurs régions et partagé des stratégies permettant un changement efficace dans l’avenir.

Dans leurs discussions les jeunes ont débattu des stratégies à développer pour le renforcement des investissements dans la jeunesse dans l’agenda post-2015. Ils souhaitent aussi promouvoir l’échange de connaissances et de compétences sur la sexualité, le changement de comportement et l’éducation sexuelle.

De ces délibérations, au cours des deux journées et demie de conférences, une série de points d’action a été élaborée. La tâche la plus pertinente identifiée a été la mise en place d’une éducation sexuelle chez les jeunes en Afrique Orientale et Australe.

Les jeunes lors du pré-colloque ont également réaffirmé que « c’est maintenant le temps d’agir. » Cela signifie que davantage doit être fait par les jeunes pour les jeunes dans le contexte national. Cela comprend :

  • tenir  leurs gouvernements pour responsables
  • augmenter l’exposition à des développements améliorant l’avenir des jeunes. Ce meilleur avenir envisagé comprend la fin des grossesses chez les adolescentes, de la violence sexiste, des infections aux VIH et des MST.

En résumé les jeunes gens ont demandé quelque chose de simple: un engagement approfondi des organes des Nations Unies, des gouvernements et des communautés pour que leurs voix soient entendues et pour des changements soient faits. Il n’y a pas de meilleur moment pour agir que maintenant.

 

Restez à l’écoute pour les mises à jour du Colloque et suivez nous sur Twitter et sur Facebook pour recevoir des mises à jour en temps réel sur ce qui se passe à Lusaka.

 


 
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *