Que faites-vous lorsque les dirigeants hesitent a mettre en œuvre l’Education Sexuelle?

Que faites-vous lorsque les dirigeants hesitent a mettre en œuvre l’Education Sexuelle?

  juin 12, 2015 10:35
  Share

Leçons apprises au Lesotho: L’importance du dialogue local pour faire tomber les barrières et les préjugés entourant l’éducation sexuelle.

Mettre en oeuvre l’éducation pour les compétences à la vie courante, intégrant en même temps l’éducation sexuelle complète peut être un processus difficile. Surtout lorsqu’il s’agit d’obtenir par les dirigeants, les leaders de la communauté et les organisations un appui total sur l’intégration de l’éducation sexuelle. Que faites-vous s’ils sont hésitants ?

L’UNESCO, en collaboration avec PHELA santé et communications pour le développement, et avec l’aide des ministères de la Santé et de l’Éducation, a organisé des sessions de dialogue informatif régional, national et local au Lesotho, pour discuter des leçons importantes sur la façon d’intégrer efficacement l’éducation sur les compétences pour la vie et l’éducation sexuelle complète dans les programmes scolaires.

En 2013, le ministère de l’Éducation et de la Formation du Lesotho a révisé et renforcé son programme de compétences pour la vie pour inclure l’éducation sexuelle complète. Toutefois, les parties prenantes clés, comprenant des personnalités religieuses, des parents, des enseignants et des dirigeants communautaires, pensaient que l’enseignement de l’éducation sexuelle complète dans les écoles conduirait à avoir des relations sexuelles précoces et s’opposerait à la culture et à la religion locale. Les critiques ont soutenu que les parents n’accepteraient pas les enseignements et que les enseignants seraient mal à l’aise et manqueraient de compétences.

Afin de répondre aux préoccupations concernant l’éducation sexuelle fondée sur les compétences pour la vie au Lesotho, l’UNESCO, en collaboration avec PHELA santé et communications pour le développement, et avec l’aide des ministères de la Santé et de l’Éducation a tenu des sessions de dialogues informatifs au niveau local et national avec les principaux prescripteurs de la communauté. Les participants comprenaient des autorités religieuses, des chefs locaux, des conseillers, des parents et des représentants des écoles.

Les discussions ont souligné la raison pour laquelle ces groupes étaient inquiets vis-à-vis de l’éducation en matière de santé sexuelle et reproductive pour les jeunes, et elles ont donné l’occasion d’expliquer les avantages qu’offrent l’éducation sexuelle basée sur les compétences pour la vie et l’éducation sexuelle complète. Au niveau national, les jeunes ont été invités à présenter leur souhait etleur besoin d’avoir accès à une éducation sexuelle complète et à des informations relatives à la sexualité provenant de sources fiables. Le processus a abouti à la signature de la déclaration « Gatekeepers SRHR » engageant des efforts de collaboration de la part de tous pour promouvoir l’accès à l’information, l’éducation à la santé sexuelle et reproductive, et aux services de santé.

D’importantes leçons ont été apprises au cours du processus. Il est apparu que pour être menés à bien, les programmes de santé sexuelle et reproductive doivent tenir compte de la culture et de la religion dans le processus de mise en œuvre. En outre, il est très important que ces programmes abordent le manque d’information et le sentiment d’inadéquation des parties prenantes clés.

Enfin, il a été recommandé qu’un réseau communautaire entre écoles soit créé pour les jeunes. Ce réseau de soutien doit fournir des informations et des services de santé sexuelle et reproductive dans les écoles où les programmes d’éducation sexuelle basée sur les compétences de la vie courante sont mis en œuvre.

Le Lesotho a fait de grands progrès concernant la mise en œuvre de l’éducation à la santé sexuelle et reproductive – et cela commence en s’assurant que nous sommes tous sur la même longueur d’ondes.


 
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Twitter has returned errors:

  • “Rate limit exceeded [error code: 88]”

More information on errors that have codes here.